Présentation

Je suis consultant en qualité de vie au travail et bonheur au travail. J'exerce mon métier à travers la marque Novéquilibres que nous avons créée avec une équipe pluridisciplinaire au sein de la coopérative d'activités et d'emploi COOPANAME, dont je suis associé.
Nous nous adressons aux organisations qui veulent favoriser et valoriser la qualité de vie au travail en lien avec une performance individuelle et collective durable.

Mon site professionnel :
www.novequilibres.fr

Le site d'actualité sur la qualité de vie au travail que nous proposons avec Novéquilibres :
www.laqvt.fr

Je suis également associé de La Manufacture coopérative (Manucoop) une coopérative dont l'objectif est d'aider les collectifs de travail à se transformer en organisations coopératives quel que soit, au final, le statut juridique mobilisé, et quels que soient les fondements de cette transformation : récupération, mutation, transmission, reprise, évolution.

J'ai créé le site www.a3qualvie.net sur le thème de la Qualité de vie. J'y ai développé en particulier un concept de ma création : "le réseau de sphères".

J'ai également créé le blog lesverbesdubonheur.fr dédié au bonheur et à la psychologie positive.

samedi 15 janvier 2011

Karasek en question ... pour les cadres ... et qualité de vie

Voici un article du site "PasseportSanté.net" sur une étude réalisée sur l'hypertension cachée.

L'hypertension caché est celle qui survient au travail alors que la tension est normale en dehors du travail.

L'étude montre que l'hypertension cachée touche les cadres (hommes) ayant une forte charge bien qu'ayant un bon niveau d'autonomie.

La conclusion de l'auteur de l'étude :

« Il est possible que la latitude décisionnelle ne suffise pas à pallier à la forte demande psychologique associée à un travail exigeant »
Elle remet donc en cause le modèle de karasek a minima pour les cadres. Le modèle de Karasek est basé sur un constat que les risques cardiovasculaires sont plus forts quand il y a combinaison d'une forte charge de travail et d'une faible latitude décisionnelle.

De mon point de vue, cela enfonce encore plus l'idée du stress positif.

Régulièrement, je pense à ce sujet à un film de 1977 d'Edouard Molinaro avec Alain Delon "L'homme pressé". Une antiquaire vivant sa vie à 100 à l'heure qui meurt à la fin de sa course en avant effrénée.

Ce qui pose la question du lien entre qualité de vie et risques.
La qualité de vie s'évalue par un niveau de satisfaction. Les risques peuvent s'évaluer de manière plus objective.

Un homme trop pressé bien dans ces baskets, en déni sur les risques sur sa santé aura une bonne perception de qualité de vie. Pour autant, il prend des risques sur sa santé physique et psychologique.

D'où l'importance de pouvoir croiser 2 notions : celle de la qualité de vie (perception, subjectif) et celle de la santé et des risques sur la santé (objectif).

jeudi 13 janvier 2011

Mes meilleurs voeux à mes lectrices et lecteurs

Je vous souhaite une bonne année 2011 sous le signe de la qualité de vie au travail et de manière plus générale sous le signe de la qualité de vie.
Une erreur est survenue dans ce gadget